• L'information se fabrique ! Comme avec les Casques Blancs ou avec le célèbre petit Omrane

     

    Un bonne initiative à suivre, et devant les meRdias !

    Fatigués des «médias menteurs», les Britanniques mettent le feu aux journaux

     

    Quand CNN use des mêmes procédés que les Casques Blancs… L’information, ça se fabrique !

    6.6.2017

    http://reseauinternational.net/quand-cnn-use-des-memes-procedes-que-les-casques-blancs-linformation-ca-se-fabrique/

     ,

    Quand CNN use des mêmes procédés que les Casques Blancs… L’information, ça se fabrique !

     

    Cette vidéo prise par un certain Mark Antro à Londres, et relayée dans la foulée par Mike Cernovitch, devrait vite devenir virale. Elle montre la journaliste Becky Anderson et son équipe de CNN en train de mettre en scène une manifestation contre l’Etat Islamique et les attentats qu’ils ont perpétré dans la ville ce week-end. La question de savoir si cette manifestation est vraie ou entièrement fabriquée se pose. 

     Néanmoins, ce qui apparait comme une certitude est que les journalistes ont mis en scène cette protestation allant jusqu’à placer les manifestants pour qu’ils passent bien à l’écran. Etant donné le peu de manifestants qui se sont déplacés pour cette mascarade, on peut légitimement se poser la question du pourquoi un tel manque d’intérêt par la communauté musulmane de Londres et s’il s’agit réellement de manifestants ou non.

     Voyons d’abord l’envers du décors de cette « manifestation »:.

    Et voici maintenant ce qui a été diffusé à l’écran:

    Cette vidéo présente supposément des « mères musulmanes » qui viennent commémorer les « héros de Londres ». Cette pathétique mise en scène ressemble en tout point à une opération de propagande puisque les manifestants sont bardés de messages contenant des hashtags que la journaliste ne manque pas de mettre en avant afin de provoquer un effet rebond sur les réseaux sociaux.
     
    ISIS = ennemis of islam (l’Etat Islamique = ennemis de l’islam)
    #ISISWillLoose (l’Etat Islamique va perdre)
    #LoveWillWin (l’amour vaincra)
    #TurnToLove (Choisissez l’amour)

     Si CNN n’était pas connu pour être la chaine américaine la plus malhonnête et manipulatrice qui soit, on pourrait leur accorder le bénéfice du doute, mais là, vu les valises qu’ils trainent…

    source:http://lesmoutonsrebelles.com/cnn-fake-news-prise-la-main-dans-le-sac-mettant-en-scene-une-manifestation-de-musulmans-suite-aux-attentats-de-londres/#kEkwl9s2eFJvlocC.99

     

    Le célèbre petit Omrane, refait surface, avec un drapeau syrien et la vraie histoire de sa photographie

    Le célèbre petit Omrane, refait surface, avec un drapeau syrien et la vraie histoire de sa photographie. 7 6 13

    Omrane Daqnich, petit aleppin de trois ans, qui était destiné à devenir l’icône des campagnes médiatiques hostiles au pouvoir syrien est de nouveau sous le flash des caméras.

    Mais cette fois-ci sans la poussière, le sang, ni l’air hagard qu’il avait affiché dans sa célèbre photographie qui a fait le tour du monde, pour atterrir au Conseil de sécurité.

    C’était en août 2016, alors que la bataille d’Alep faisait rage, et avec une campagne médiatique battait son plein dans le but de ternir l’image du pouvoir syrien.

    manar-093700300149675834910Sous un nouveau jour, maintenant qu’Alep est libérée, Omrane parait tout propre, tout radieux et en bonne santé. Arborant le drapeau syrien officiel, non celui de l’insurrection.

    La télévision libanaise al-Mayadeen a rencontré son père qui habite toujours à Alep. Sa version des faits diffère de ce qui avait été véhiculé dans les médias occidentaux et arabes.

    Le premier élément qu’il affirme est qu’il ne sait qui a bombardé sa maison

    « En réalité nous n’avons pas entendu le bruit des avions militaires ni celui des missiles lorsque le bombardement de notre maison a eu lieu. On ne sait pas comment cela s’est passé. J’ai dégagé ma famille parmi les décombres. Omrane était avec moi. Les gens des Casques blancs l‘ont pris pour le photographier. Ma fille aussi a été blessée. Nous avons tous eu des blessures légères, sauf mon fils Ali, sa blessure était grave et il est tombé en martyr après trois jours », a-t-il raconté.

    manar-02289380014967583788Personne n’a dit que le sang sur le visage de Omrane était celui de son père, ni que sa sœur Arwa avait frappé un journaliste pour l’empêcher de la prendre en photo.

    Concernant la séance de photographie, il révèle : « je ne savais pas qu’ils l’avaient photographié lorsque le bâtiment s’est effondré. Tout ce que je sais c’est qu’on m’a proposé d’énormes quantités d’argent, de la part des chefs de milices et d’association et de la part d’un pays important. On m’a proposé d’aller vivre en Turquie, aux Etats-Unis ou en Grande Bretagne pour que je quitte Alep. Mais j’ai refusé. C’est Alep qui est ma ville ».
    Le père de Omrane a aussi souligné avoir fait l’objet d’énormes pressions pour accuser le pouvoir d’avoir bombardé sa maison, aussi bien de la part des gens de la Coalition que de la part d’activistes médiatiques proches du front al-Nosra qui lui avaient dit que « 26 millions de musulmans dépendaient de lui et attendaient qu’il déclare que celui qui avait bombardé sa maison était le régime syrien ».

    manar-08784400014967584925Mais il a refusé dans tous les cas.

    L’un des activistes proches du mouvement Noureddine al-Zenki, Mahmoud Arslane l’avait même accusé d’entraver les efforts destinés à documenter les crimes du régime syrien. « Il apparait comme s’il est encore responsable de mon fils alors qu’il se trouve maintenant à Idleb », a-t-il aussi déploré.

    « Chaque fois que je vois Omrane dans les médias j’ai vraiment peur de ce qu’ils sont capables de faire », a conclu le père du petit Omrane.

    Revenant sur cette journée, il se rappelle pour l’agence Ruptly qu’au lieu de porter secours à sa famille, les miliciens ne faisaient que les filmer: « Je sauvais ma famille, et eux, ils filmaient mes proches cherchant à sortir de la maison ». « Si j’avais su que j’aurais pu m’en sortir, j’aurais pris en photo les personnes de l’organisation que s’adressaient à moi. Je n’ai jamais vu ce genre d’organisation avant»

    source: http://french.almanar.com.lb/436885

    http://reseauinternational.net/le-celebre-petit-omrane-refait-surface-avec-un-drapeau-syrien-et-la-vraie-histoire-de-sa-photographie/

    .

    .subventionnez-nos-journaux-pourris


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :